Le Prix PICTET Jardin-Patrimoine 2014

Prix Pictet 2014


CP du 28/11/2014

L’Arboretum du Château de Neuvic d’Ussel a reçu le prix Pictet-Jardin Patrimoine, le 28 novembre 2014, lors du congrès de l’association la Demeure Historique. Le jury distingue le plan de gestion qui planifie la pérennité et la restauration de cet arboretum privé, mettant en lumière ce site touristique dont la qualité reconnue par de nombreux labels est un facteur d’attractivité pour la Haute-Corrèze.

L’ASSOCIATION LA DEMEURE HISTORIQUE ET LA BANQUE PICTET

Fondée en 1924, reconnue d’utilité publique en 1965, La Demeure Historique a pour mission d’aider ses adhérents à la sauvegarde, la gestion et la mise en valeur des monuments historiques privés dans leur diversité et leur intégralité, ce qui inclut leur environnement (parcs et jardins).
Pictet et Compagnie, banquiers depuis 1805, est aujourd’hui l’une des principales banques de gestion indépendantes en Europe. Le groupe Pictet a toujours soutenu des initiatives visant à promouvoir la préservation et la pérennisation du patrimoine. Ce groupe est également mécène du Prix Pictet : premier prix photographique consacré au développement durable, bien connu des photographes professionnels.

L’ARBORETUM DU CHATEAU DE NEUVIC D’USSEL

Est un des rares parcs du Limousin possédant le label “Jardin Remarquable”. Ce label exige l’excellence : 385 parcs et jardins de France en bénéficient aujourd’hui.

Les nombreux arbres remarquables, pour la plupart, âgés de près de 200 ans lui ont valu le label “Arbre Remarquable de France” décerné par l’association A.R.B.R.E.S en 2008. Deux autres prix : VMF Corrèze et VMF – IESA (Institut Supérieur des Arts) lui ont été attribués.

Parc paysager agricole de 6,5 hectares, d’inspiration anglaise, il offre des points de vue variés et pittoresques et permet de découvrir plus de 350 espèces d’arbres et arbustes du monde entier.
Un tilleul trône sur une butte, un cyprès aux 8 troncs forme une immense voûte, le séquoia de 10,68 m de circonférence est le 7ème plus gros de France. Le tulipier de Virginie, planté vers 1817 a pris place avec majesté sur la prairie, spécimen exceptionnel reconnu parmi les plus imposants également. Ces arbres témoignent d’un environnement favorable à leur développement et de l’intérêt que ses créateurs leur ont porté depuis le début du XIXe en plantant des espèces végétales alors peu répandues en France.

Sa restauration, commencée en 2007, et conduite par Laurent Berthelier, paysagiste, se poursuit au fil des ans. Il s’enrichit constamment de nouveaux aménagements et plantations : couronne de buis, sentier des collectionneurs, clairière romantique, jardin de curé… Ces éléments paysagers gardent l’esprit des lieux, ils promettent pour l’avenir un arboretum de très grande qualité pour le plaisir de tous.

Ouvert au public depuis 2007, il s’attache à recevoir le visiteur avec une offre diversifiée: visites nocturnes, ateliers pour enfants et parcours-jeux adaptés et ludiques.
P1110435