Respect de la nature et entretien

Depuis 2015 le parc a totalement adopté une démarche respectueuse de l’environnement sans aucun pesticide et un entretien au naturel retrouvant ainsi les méthodes employées au XIXème siècle.

Les prés avant la tonte

Les prés avant la tonte

Les prés
Ils sont tondo-broyés après la floraison des fleurs des champs pour laisser les insectes butiner jusqu’à fin juin. L’herbe reste sur place. Parfois, si le regain est trop vigoureux, une 2ème tonte est faite à la fin de l’été.

Les allées gravillonnées

Les allées gravillonnées

Allées du parc et proximité de la maison
Dès le début de la restauration en 2007, il a été pris le parti de marquer le cheminement du parc par des allées en terre sous les arbres ou en herbe, tondues pendant la saison touristique. Au diable les produits herbicides !

Autour de la maison une épaisse couche de gravier empêche les graines de s’implanter. Une pulvérisation de vinaigre d’alcool a raison des plus farouches ainsi qu’un passage de sarclette de temps à autre. Les pissenlits dans les allées sont occis à l’eau bouillante ! Dans les pelouses autour de la maison, ils sont enlevés avec une fourche-bêche avant leur floraison. La règle d’or est la vigilance et la persévérance pour ne laisser aucun endroit commencer à s’enherber.

Broyat

Le broyat

Engrais broyat et BRF
Les engrais employés sont du fumier, fumier déshydraté ou compost fabriqué sur le domaine ainsi que du purin d’orties. Le broyage réalisé avec les nombreux élagages ou tailles d’arbustes permet de protéger les massifs et le pied des arbres ou arbustes, protection contre l’envahissement des herbes, réduction de l’arrosage en période de sècheresse et par sa décomposition, nourriture des végétaux. Ce broyat est renouvelé régulièrement.

Soin des végétaux
Seuls sont admis les produits autorisés en agriculture biologique.

Un escargot

Un escargot

Lutte contre les nuisibles
La lutte contre les escargots et limaces se fait avec de la sciure de bois, le hérisson est aussi un allié précieux que l’on attire en lui créant un endroit où s’installer dans le jardin de curé. Les pucerons sont chassés par des plantes qui les font fuir.

Les conseils du CPIE, de l’association Noé et des jardiniers qui veillent sur le parc sont précieux en la matière.